Cambrioleur tué dans le Jura : le procureur évoque une « présomption de légitime défense »

FAITS-DIVERS - Dans l’affaire de l’homicide d’un cambrioleur par un garagiste dans le Jura, le procureur a insisté sur le fait que l’enquête était toujours en cours.
A propos de ce projet
Publié le 8 Décembre 2016
Auteur
Romain Gaspar
Romain Gaspar Promotion 71
Making Of

Cet article a été rédigé dans le cadre de la session "quotidien école" supervisée par Jonathan Bouchet-Petersen, journaliste à Libération. Rédacteur police-justice, Romain était encadré par Ondine Millot, également journaliste chez Libération.

Il était trois heures du matin, dans la nuit de mercredi au jeudi 8 décembre. Quatre cambrioleurs, visages dissimulés, armés d’une arme de poing, d’une masse et de matraques se sont introduits au domicile d’un couple de retraités à La Mouille, petit village du Haut-Jura de 343 habitants. Tandis que deux hommes emmenaient l’épouse dans la cuisine pour lui soutirer 1 100€ cachés dans un bocal, deux autres ont suivi le mari pour fouiller la maison. Le garagiste septuagénaire se serait alors saisi « d’un pistolet de 9mm en haut d’une armoire » et battu avec l’un de ses agresseurs qui « a tenté de s’emparer de l’arme », a précisé le procureur de la République, lors d’une conférence de presse. Un coup est parti, blessant mortellement le cambrioleur au niveau de la cage thoracique et de l’arrière du crâne.  « On ne sait pas qui a appuyé sur la détente », a insisté le procureur.

Deux enquêtes ouvertes

Les trois complices ont pris la fuite puis sont revenus, se faisant passer pour des policiers, pour tenter de récupérer le corps en vain. « Il y a une présomption de légitime défense », a répété le magistrat.

Deux enquêtes ont été ouvertes pour homicide et pour tentative de vol en bande organisée. Le garagiste a été placé en garde à vue et sa femme entendue par les enquêteurs. Le parquet a demandé une autopsie du cambrioleur, âgé de 40 à 50 ans, qui devrait notamment permettre de l’identifier.

Contactée par téléphone, l’adjointe au maire de La Mouille décrit le garagiste, « présent dans le village depuis toujours », comme «  quelqu’un de très apprécié qui n’hésite jamais à dépanner même s’il n’est plus en activité ». Un commerçant voisin, joint par le CFJ, est moins louangeur : « Il était quand même assez spécial et réservé ».

Tous les projets